Hans Peter Feldmann

One Dollar Bill with red nose
Peinture sur papier, encadré
6.5 x 15.5 cm
Oeuvre acquise en 2015

2010

Hans Peter Feldmann
Né en 1941 à Düsseldorf (Empire fédéral allemand)
Vit et travaille à Düsseldorf (Allemagne)

Il est notamment représenté par la Galerie Martine Aboucaya, Paris

Actif depuis la fin des années 1960, Hans-Peter Feldmann est aujourd’hui une figure majeure de l’art contemporain. Ses œuvres – séries photographiques,  sculptures, installations, collections et livres – se fondent sur l’archivage et l’assemblage, notamment d’images. Qu’il s’agisse d’images trouvées – coupures de presse, cartes postales, documents, photographies… – ou qu’il réalise lui-même, elles se caractérisent par leur hétéroclisme et sont toutes constitutives d’une culture visuelle commune à la société occidentale contemporaine. A partir de ces images, banales, parfois bizarres, sans hiérarchies entre culture populaire et avant-garde, Feldmann réalise des livres d’artistes, ainsi que des interventions dans le champ de l’exposition. Ses livres sans texte et séries photographiques inventorient différents motifs particuliers, comme les jambes de femmes (Legs), des personnages en train de fumer (Smoke) ou des représentations de l’amour (Liebe – love). Dans les années 1980, l’artiste s’est retiré du monde de l’art, en réaction à la place prépondérante de l’argent dans ce milieu. De retour à partir des années 1990, il a choisi de produire des œuvres en édition illimitée et de ne plus les signer, bousculant les règles habituelles du marché. Son travail rend le quotidien poétique, donne un sens au flux des images, caractéristique de l’époque actuelle, et déplace les notions de bon goût et de cliché.

One Dollar Bill with red nose

painting on paper, framed
6,5 x 15,5 cm

L’argent constitue l’un des thèmes que traite Feldmann dans ses œuvres, entre simplicité universelle (tout un chacun est concerné) et complexité des relations qu’il suscite entre les individus. Gagnant du prix Hugo Boss en 2010 –doté d’une récompense de 100 000 $ – et invité alors au musée Guggenheim de New-York, l’artiste a décidé d’ « exposer » sa récompense, en recouvrant tous les murs de l’espace d’exposition des 100 000 billets de un dollar, en une collection d’ « images », venant traduire visuellement et avec ironie le capitalisme et ses excès. Pour réaliser One Dollar Bill with red nose, Feldmann s’est aussi emparé du plus fameux billet de banque, le dollar américain. Il a peint un nez rouge sur le portrait de George Washington en un geste iconoclaste. L’attribut du clown appliqué sur un tel symbole est un acte d’humour et un appel à dédramatiser notre rapport à l’argent. Ce geste, l’artiste l’a aussi entrepris sur des séries de portraits anciens, afin de leur redonner vie. Toutes ce figures se retrouvent ainsi théâtralisées, comme remises en scène par ce simple ajout. En 2014, Hans-Peter Feldmann a été invité par Lab’Bel à réaliser la première boîte collector de vache qui rit. Il a choisi de l’affubler de ce même nez de clown afin de susciter le sourire du regardeur, non plus le visiteur de l’espace d’exposition, mais le consommateur en train de faire ses courses au supermarché.