La Collection mise à nue par ses artistes, même

Exposition Collective
Maison de la Vache Qui Rit, Musée des beaux arts de Dole, Belvédère de Calonne de Sappel

La Collection mise à nu/e par ses artistes, même rassemble les œuvres acquises par le Laboratoire artistique du Groupe Bel au cours des quatre dernières années, et plus précisément celles qui n’ont pas été montrées dans le cadre de l’exposition Touching the Moon en 2012.

2016

La Collection mise à nue par ses artistes, même

Une collection de papillons, de pièces de verre de Venise, de timbres… le mot collection résonne comme un assemblage de choses de même typologie.

La collection du Laboratoire artistique du Groupe Bel a commencé il y a 6 ans.

Elle est faite d’objets artistiques, ce qu’on appelle généralement des œuvres d’art contemporain, toutes créées au commencement de notre millénaire.

Mais chaque collection possède des traits qui la distinguent des autres; certains n’aiment que les peintures de jambes de femmes (j’en connais un collectionneur dans le Val de Loire), d’autres les œuvres vidéo, d’autres encore des artistes nationaux (je me demande bien ce que cela signifie, l’art ne se réduit pas à une nationalité quand même ! )

Choisir des œuvres d’art récentes ne se fait pas par hasard, c’est un choix. Toute collection consiste à assembler des pièces qui transmettent l’esprit de l’époque, le Zeitgeist comme le disaient les illuminés d’un autre siècle, car toute œuvre se fait l’écho de la pensée, de la politique, de la société, des inquiétudes, des matériaux qui l’entourent. Et le cercle de cet écho peut être très lointain, au-delà de la nation, précisément.

Le choix d’une œuvre dans un monde où prolifèrent des milliers d’œuvres d’art dépend aussi de celui qui les choisit. Nous pourrions dire qu’un regard sur la fiction avec une certaine dose d’humour est l’un des nos centres d’intérêt.

Ce n’est pas une collection « à la mode » non plus, avec les noms les plus connus du marché de l’art. Les artistes viennent de différents pays, de toutes générations, parce que le contemporain peut naître aussi des mains d’un octogénaire.

Télécharger le texte complet

Silvia Guerra, co-commissaire de l’exposition et Directrice artistique de Lab’Bel.

Repenser les œuvres de la collection
Laurent Fiévet

La Collection mise à nu/e par ses artistes, même est la seconde exposition que Lab’Bel consacre à sa collection. Elle rassemble les œuvres acquises par le Laboratoire artistique du Groupe Bel au cours des quatre dernières années, et plus précisément celles qui n’ont pas été montrées dans le cadre de l’exposition Touching the Moon en 2012. Avec le même esprit d’ouverture que ce premier rendez-vous public autour de la collection,  des prêts, effectués auprès de galeries ou de collectionneurs privés contribuent à préciser l’approche. En complétant certaines des séries représentées, ils permettent de mieux appréhender les œuvres des artistes sollicités et de mettre en perspective leur démarche singulière.

L’exposition de 2016 se déploie sur trois pôles géographiques disséminés sur le territoire jurassien : La Maison de La vache qui rit de Lons-le-Saunier dans un premier temps qui, depuis le printemps 2010, accueille régulièrement les projets de Lab’Bel et s’impose depuis sa création comme l’un de ses partenaires privilégiés dans sa démarche de soutien à l’art contemporain, Le Musée des Beaux-Arts de Dole, ensuite, où, grâce aux interventions successives de ses directrices Anne Dary et Amélie Lavin, la collection est mise en dépôt et présentée partiellement depuis 2013 et Le Belvédère Calonne de Sappel à Baume-les-Messieurs, enfin, dont, grâce à la complicité amicale de son propriétaire Emmanuel Beffy, le fonds est heureux d’investir le parc pour la première fois. Chacun de ces lieux, en raison de sa nature, de son statut public ou privé et de ses spécificités engage ses propres logiques de corps et de monstration, permettant à la collection du Laboratoire artistique, conformément à la référence duchampienne qu’arbore avec malice le titre de l’exposition, de se dévoiler sous différents angles au regard du public et dans sa joyeuse diversité – la plupart des pièces exposées n’ayant jamais été montrées en dehors de leur contexte d’acquisition.

Ces trois rendez-vous proposés au public jurassien adoptent, comme on l’aura compris des colorations différentes. Ils interrogent chacun à leur façon certains des enjeux de l’œuvre d’art et de la collection. L’exposition s’échelonne sur une durée de plusieurs mois au cours desquels, par le biais d’animations et de performances, de nouvelles formes d’appropriation des œuvres seront également proposées.

Télécharger le texte complet

Lieux d’accueil, dates d’exposition et artistes exposés

Maison de la Vache Qui Rit, du 19 février au 1 mai 2016

Thomas Bayrle
Etienne Chambaud
Hans-Peter Feldmann
Ryan Gander
Rubén Grilo
Anna Molska
Ugo Rondinone
Karin Sander

Musée des beaux arts de Dole, du 18 mars au 22 mai 2016

James Clarkson
Chris Evans
Jef Geys
Gabriel Kuri
Benoît Maire
Jonathan Monk
Jorge Pedro Nuñez
Roman Ondák
Karin Sander
John Stezaker Slaven Tolj

Belvédère Calonne de Sappel, du 18 mars au 30 juin 2016 prolongé jusqu’au 30 septembre 2016

Daniel Dewar et Grégory Gicquel
Karin Sander

[vimeo id= »156440526″ align= »center » mode= »normal » autoplay= »no »]

Contacts

LAURENT FIÉVET et SILVIA GUERRA, Co-Commissaires

01 40 07 78 22
YANN GIBERT, Chargé de Production
06 88 04 78 30