Laboratoire Artistique

Lab’Bel  est un Laboratoire d’idées et d’innovation qui a pour objet de soutenir et de contribuer au développement de la création artistique.

En écho aux valeurs défendues par le Groupe Bel et sa société Unibel sous l’initiative desquels il a été crée au printemps 2010, il défend l’art contemporain. Les activités du Laboratoire se partagent entre la constitution d’une collection d’art contemporain et la réalisation d’expositions et d’événements artistiques qui prennent place aussi bien en France qu’à l’étranger.

Histoire

Lab’Bel, Le Laboratoire artistique du Groupe Bel, est né au printemps 2010 de la ferme volonté d’engager le groupe industriel dont il émane dans une politique d’intérêt général de soutien à l’art contemporain. Dirigé par Laurent Fiévet et Silvia Guerra, il s’engage auprès des artistes et créateurs. L’ humour, décalage et impertinence sont les trois axes thématiques autour desquels il structure son identité.

A travers ce ton particulier et son association à une entreprise aux marques à la fois accessibles et populaires, Lab’Bel occupe un positionnement singulier dans le champ mécénal français. En référence à la politique d’innovation et de convivialité que le Groupe met en œuvre depuis de nombreuses années, il est attentif à s’adresser à un très large public et apporte un soin très particulier à ses différents outils de médiation.

Plate-forme hors sol, Lab’Bel produit ainsi chaque année des expositions et des événements artistiques, aussi bien en France qu’à l’étranger. Il se caractérise notamment par la réalisation de projets transversaux qui créent différents types de croisements entre les arts plastiques et d’autres disciplines artistiques (architecture, littérature, musique, théâtre, etc).

Lab’Bel constitue également une collection d’art contemporain. Enrichie annuellement par de nouvelles acquisitions, celle-ci est actuellement en dépôt au Musée des Beaux-Arts de Dôle, dans le Jura, où le Groupe Bel a été créé il y a plus de 150 ans.

Parallèlement à ces activités, Lab’Bel est également l’initiateur de publications et d’éditions artistiques, dont certaines, à l’instar des Boîtes Vache qui rit Collectors, réalisées chaque année par des grands artistes contemporains et distribuées dans les rayons de supermarchés, sont menées en étroite collaboration avec les équipes du Groupe Bel.

Éditions et publications

Lab’Bel est  à l’origine d’une série de publications et de films qui permettent de documenter la plupart des projets réalisés. En étroite collaboration avec les équipes du Groupe Bel, il assure également chaque année la conception d’éditions artistiques exceptionnelles, réalisées par de très grands artistes contemporains, destinées à un large public d’amateurs et proposées, à des prix très abordables, via le réseau de distribution des supermarchés.

La Collection

La collection d’art contemporain de Lab’Bel ne privilégie aucun support ou médium et ne retient, pour les artistes qu’elle plébiscite, aucun critère d’âge ou de nationalité. 

Humour, impertinence et décalage en déterminent plutôt le ton particulier.

En dépôt au musée des Beaux-Arts de Dôle, la collection est constituée exclusivement de pièces réalisées après les années 2000, dans le souci qui est le sien de défendre au mieux les artistes du moment.

Nos Collaborations

En l’absence de lieu dédié à ses activités, Lab’Bel déploie très librement ses activités un peu partout en France et en Europe. Son histoire est jalonnée de différents types de collaborations, et notamment avec les structures qui les accueillent.

Lab’Bel Rencontre

L’équipe de Lab’Bel, Laboratoire Artistique du Groupe Bel, propose, depuis 2012, un programme de visites et de séances de découverte de l’art contemporain, dédié aux salariés du Groupe Bel. Amateurs aguerris ou simples curieux, ils sont les bienvenus pour ces rencontres conviviales, se déroulant sur le temps du déjeuner. Au programme chaque mois : des visites d’expositions, la présentation de nouvelles œuvres de la collection ainsi que des rencontres avec des invités, artistes et professionnels de l’art venant partager leur passion, en fonction du rythme de l’actualité parisienne et du programme artistique de Lab’Bel.

L’équipe permanente de Lab’Bel se compose de Laurent Fiévet, son directeur et de Silvia Guerra, sa directrice artistique.
Elle est accompagnée d’un comité de professionnels de l’art contemporain qui la conseille et collabore aux projets qu’elle met en place.
Cette équipe polyvalente rassemble Gilles Baume, Laure Confavreux-Colliex, Philippe Fouchard-Philippi, Audrey Illouz, Inês Moreira, François Prodromidès, Michael Staab et Séverine Waelchli.

 

DIRECTION

LAURENT FIEVET, directeur

Né en 1969, Laurent Fiévet est l’arrière-petit-fils de Léon Bel, créateur des Fromageries Bel. Docteur en études cinématographiques et audiovisuelles, il a enseigné dix ans l’esthétique du cinéma et l’analyse de films à l’Université de la Sorbonne Nouvelle et à Paris 7.

Depuis 2003, son travail artistique est régulièrement présenté dans le cadre de nombreuses expositions personnelles et collectives, aussi bien en France qu’à l’étranger.

Les œuvres vidéo de Laurent Fiévet puisent leur inspiration et leur substance dans les univers de la peinture, du cinéma et de la photographie. Organisées en séries thématiques, elles procèdent par confrontation d’images, redéployées dans l’espace et retravaillées sous la forme de montages vidéo.

L’enjeu de ses installations consiste moins à mettre ces images en perspective, ou à déplacer le regard qui pourrait être porté sur elles, que d’exploiter les réminiscences et les affects qui leur sont étroitement liés afin d’introduire des éléments de critique historique, sociologique ou politique. Le choix d’utiliser comme matériau des images possédant une épaisseur analytique, ayant rencontré une certaine fortune critique et étant connues de différentes générations de spectateurs répond à sa volonté de mettre d’emblée le public ‘en condition’ et de créer chez lui un système d’attente qui sera exploité ou détourné au sein de ses installations. Mémoire, savoir et sensations des visiteurs apparaissent ainsi étroitement sollicités.

Participant également à la conception de spectacles et de performances, Laurent Fiévet a, ces dernières années, travaillé sur différents projets avec le metteur en scène de théâtre Ludovic Kerfendal, les compositeurs Olivier Innocenti, Hélios Azoulay et Fabien Touchard, la danseuse et performeuse Johanna Zwaig, le comédien Jean-Pierre Pancrazi et le pianiste Nicolas Horvath.

Il a été avec Silvia Guerra, commissaire des expositions REWIND, Gilles Porte, Art for Life / Art for Living, Touching the Moon et Au lait ! organisées par Lab’Bel de 2010 à 2012, ainsi que les interventions du Laboratoire artistique dans le cadre des Nuits Blanches de Metz depuis 2009 et au Pavillon Mies van der Rohe de Barcelone en 2011.

SILVIA GUERRA, directrice artistique

Critique d’art et commissaire d’exposition, Silvia Guerra a fait ses études en Histoire de L’Art à Coimbra (Portugal) et à l’Università di Ca’ Foscari de Venise (Italie) à l’issue desquelles elle a pubié une thèse bilingue sur le thème des fondations en art contemporain : A Arte Contemporanea contada por duas fundaçoes culturais europeias : a Fundação de Serralves no Porto e a Fondazione Querini Stampalia em Veneza. (L’art Contemporain raconté à travers les exemples de deux fondations culturelles européennes : la Fondation de Serralves à Porto et la Fondation Querini Stampalia à Venise).

Sa pratique professionnelle débute en 2001 avec la coordination de l’équipe du Pavillon allemand de la Biennale de Venise avec l’artiste Gregor Schneider et son oeuvre “Totes Haus Ur”.

Après trois années en tant que Chargée de mission spécialisée en art contemporain au Bureau des Relations Internationales de l’Institut des Arts du Ministère de la Culture portugais, Silvia Guerra débute en 2006 une activité de curatrice qui débouchera sur les expositions Under Hitchcock (Solar, Vila do Conde, 2007), Les Sans Nom (Trafico, Lisboa, 2009) ou Lectures en Temps de Crise (Porto, Loulé, Lisbonne, Paris, 2009/ 2010). Dans ce dernier projet curatorial, Silvia Guerra soulevait la question de la manière d’exposer des idées plutôt que des œuvres, de remplacer les références théoriques du début du siècle par de nouvelles, telles que celles énoncées par Boris Groys ou Giorgio Agamben. Ses Lectures en Temps de Crise se sont tenues lors de séances au petit Cabanon de Porto, à Loulé dans le cadre de MobileHome commissarié par Nuno Faria et à Paris, au Bétonsalon (The Public School).

Au sein de son travail, Silvia Guerra interroge également la question de la créativité artistique du curateur et expérimente de nouvelles formes de monstration par le bais de nouveaux médias : réseaux sociaux (FlickR), supports USB pour favoriser la mobilité des expositions (Os Sem Nome), etc.

Silvia a été avec Laurent Fiévet, co-commissaire des expositions du Lab’Bel : REWIND et d’Art for Life / Art for Living respectivement organisées en 2010 et 2011.

 

L’EQUIPE

 

GILLES BAUME
Formé en histoire de l’art à l’Ecole du Louvre, avec une spécialisation en art contemporain, Gilles Baume a développé de multiples expériences professionnelles concernant les relations des publics à l’art contemporain, auprès de différentes institutions franciliennes comme le Centre Pompidou et le Jeu de Paume : conception et réalisation de visites conférences, ateliers, actions de formation et outils d’accompagnement. Critique d’art (revue Standard), il développe également une pratique artistique personnelle en vidéo. Depuis 2006, il est en charge du programme culturel du Plateau / Frac Île-de-France à Paris ; depuis 2010 de la réflexion concernant la sensibilisation des publics à l’art contemporain pour les actions du laboratoire artistique du groupe Bel. En 2011, il est commissaire de l’exposition Même pas vieille ! (La Maison de La vache qui rit, Lons-le-saunier).

 

LAURE CONFRAVEUX COLLIEX
Liée à la genèse du Lab’Bel, Laure y apporte sa vision sur la stratégie à long terme de ce projet.
À LordCulture, Laure a aussi pris en charge l’organisation d’une exposition itinérante sur le thème du changement climatique pour le Programme Environnement des Nations Unies ; le positionnement et le business plan pour le Centre Culturel du Vin de Bordeaux ; le business plan pour le projet “MétaLmorphoses” pour le Paris Mint; l’étude de faisabilité pour la création d’une fondation d’intérêt public pour Magnum à Paris ; la stratégie de positionnement culturel, le programme culturel et le modèle commercial et la stratégie de partenariat pour Europacity (Immochan Group); et la préparation des opérations pour le Heydar Aliyev Center à Baku, Azerbaijan. Aujourd’hui, elle travaille à la fois pour le Poznan, le programme de candidature de la Pologne pourLa Capitale Européenne de la Culture 2016 et le plan directeur pour le Centre d’interpretation de Lascaux, un site classé Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

 

PHILIPPE FOUCHARD FILIPPI
Philippe accompagne Lab’Bel dans ses relations auprès des médias depuis la création du Laboratoire en 2010. Philippe est le fondateur de l’agence Fouchard Filippi Communications, agence de relations presse et publiques, basée à Paris, spécialisée dans les domaines de l’art et de la culture à un niveau international, intervenant pour le compte de grands musées, d’institutions culturelles ou de collections : Tate, Londres; Musée Guggenheim Bilbao; Fondation EDF, etc

 

AUDREY ILLOUZ
Après un double cursus en littérature anglophone et histoire de l’art à l’université Paris IV – Sorbonne, elle effectue différents stages dans des structures d’art contemporain publiques (centre d’art de la Ferme du Buisson) et privées (Fondation Cartier pour l’Art Contemporain).
Elle été pendant quatre ans (2006-2010) coordinatrice d’expositions au Centre Photographique d’Ile-de-France et a ainsi géré la production des expositions, les programmes de résidence et les éditions du centre.
Elle est aujourd’hui critique d’art et commissaire d’exposition indépendante. Elle collabore régulièrement aux revues d’art contemporain art press, Flash Art International, 02. Elle a notamment réalisé les exposition Silêncio ! (2008-2009) à la Galeria Vermelho, Sao Paulo et Chambres Sourdes au Parc Culturel de Rentilly (Printemps 2011).

 

INÊS MOREIRA
Inês Moreira est architecte, chercheuse et commissaire d’exposition et elle vit à Porto. A travers sa démarche, elle explore les liens entre architecture, art, scénographie d’exposition et poursuivant ainsi une recherche transversale sur la culture contemporaine. Elle a récemment développé une recherche sur l’espace, sous le titre de “Lieux performatifs : une recherche curatoriale à travers l’espace”, dans le cadre d’une thèse en études curatoriales au Goldsmiths College, département des cultures visuelles à l’Université de Londres. Cette étude propose une épistémologie critique dans le domaine des études curatoriales et intègre ses expériences professionnelles en tant qu’auteur et conceptrice d’installations spatiales pour des expositions artistiques.
Inês a par ailleurs été coordinatrice au Laboratório de Arte Experimental ofInstituto das Artes / Ministério da Cultura, à Lisbonne entre 2003 et 2005 ; consultante pour le Programme architecture pour Guimarães 2012, Capitale Européenne de la Culture au Portugal ; consultante scientifique et conseillère pour le Projet Européen Transformations (FBAUP, 2009-2010).
En tant que commissaire d’exposition indépendante, elle a co-curaté l’événement public d’Evento 2009, biennale d’art public à Bordeaux. Elle est co-fondatrice du collectif Plano 21, association culturelle et fait partie de l’équipe du Terminal Project (2004-2006). Créatrice de l’espace expérimental Petit Cabanon (2007-2008), elle est aussi commissaire résidente au Extremeño Iberoamericano de Arte Contemporâneo de Badajoz en Espagne (2007 – …).

 

FRANÇOIS PRODROMIDES
François Prodromidès est né en 1972. Après des études de lettres et de philosophie, il s’est orienté vers l’écriture. Il est critique, scénariste, dramaturge. A travers l’image, la scène et l’écriture, il interroge dans différentes disciplines les pouvoirs de la figuration, ses enjeux politiques et ses réinventions. Cette réflexion l’oriente aujourd’hui vers le cinéma et la photographie.
Il a été membre du comité de rédaction de la revue Vertigo. Il a écrit sur le photographe Boris Mikhailov et collaboré à l’édition de ses entretiens par le cinéaste David Teboul (J’ai déjà été ici un jour, Ed. Presses du Réel, 2010). Il est auteur pour des films documentaires et de fiction. Il est également enseignant à Sciences Po Paris. Pour Lab’Bel, il a assuré la direction éditoriale du catalogue metaphoria, écrit un court essai et réalisé à cette occasion une série photographique présentée dans le catalogue.

 

MICHAEL STAAB
Michael Staab est metteur en scène, artiste conceptuel et commissaire indépendant. Né à Esslingen en Allemagne en 1962, il vit et travaille à Cologne.
En 1992, il commence à développer une pratique artistique avec la création d’installations in-situ, d’œuvres conceptuelles et de pièces performatives et exposent par exemple au Museum für Moderne Kunst à Frankfort, au Martin Gropius Bau de Berlin et dans plusieurs galeries, institutions et lieux alternatifs.
Depuis 1994, il est aussi directeur de projets, scénographe d’expositions et commissaire indépendant pour des biennales et des institutions artistiques telles que Kölnischer Kunstverein, the Museum für Moderne Kunst in Frankfurt, la Biennale de Venise 2001, la Documenta X à Kassel, la Biennale de Séville 2004, le MacBA à Barcelone, l’Alte and Neue Nationalgalerie à Berlin… En 2013, il fut le co-commissaire avec Silvia Guerra de l’exposition produite par Lab’Bel à Athènes et intitulée “Metaphoria II”.
Depuis 2009, il poursuit une recherche théâtrale expérimentale, produit des textes et des conférences sur l’art contemporain et travaille comme conseiller auprès d’institutions artistiques internationales.

 

SÉVERINE WAELCHLI
Après des études d’histoire de l’art à l’université de Munich et un stage à la Haus der Kunst chez le curator Bernhart Schwenk, Séverine Waelchli commence à travailler pour la galerie Sprüth Magers pour laquelle elle est en charge de différents artistes ainsi que de la relation avec les collectionneurs. Pendant plus de six ans elle travaille pour Sprüth Magers à Munich avant de déménager à Paris pour ouvrir le bureau “Sprüth Magers office Paris”. En Septembre 2006 Séverine est engagée par la galerie Yvon Lambert en tant que directrice et devient trois ans après senior director de cette même galerie. Aujourd’hui elle travaille pour la galerie Thaddaeus Ropac.

 

JACQUES HEINRICH TOUSSAINT
Né à Bielefeld (D), Jacques Heinrich Toussaint étudie l’Histoire de l’Art et la Philologie des Langues Romanes à Venise et à Münster. Pendant ses études en Allemagne, il Il effectue des stages dans nombreuses institutions comme le Haus der Kunst de Munich (2009), le Museum Ludwig de Cologne (2011) et la dOCUMENTA (13) de Cassel (2012). Poussé par la nécessité de vivre l’art contemporain dans un centre de création artistique, il commence un master 1 d’Histoire de l’Art contemporain à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et pursuit son parcours avec un Master 2 d’études curatoriales dans la même institution. Il prépare actuellement une thèse sur l’art dans l’espace public en Europe en co-tutelle entre l’université Paris VIII e l’Université de Münster (D).
Depuis 2014, il collabore régulièrement avec le Laboratoire artistique du groupe Bel en assistant le directeur artistique Silvia Guerra dans des expositions tel que « Haroon Mirza – The Light Hours » à la Villa Savoye de Le Corbusier à Poissy, « La collection mise a nue par ses artistes, même … » (Musée des Beaux Arts de Dole) et dans le projet « Concertino Unisono“ de Michael Staab (Venise, Piazza San Marco).
Il est curateur et membre fondateur du collectif Curate It Yourself.

LAURENT FIÉVET
Directeur

SILVIA GUERRA
Directrice Artistique

Lab’Bel
2 Allée de Longchamp
92150 Suresnes
Tel : +33 1 84 02 72 50